Quelles sont les étapes pour ouvrir une friperie ?

Dans un contexte où la mode et les approches écologiques évoluent, ouvrir une friperie offre une opportunité de répondre à la demande croissante. Ce processus nécessite l’observation d’un certain nombre d’étapes. Quelles sont donc les étapes à suivre pour ouvrir une friperie ?

Réaliser une étude de marché

L’étude de marché est l’une des toutes premières étapes. Procéder ainsi permet de mieux cerner les atouts du secteur et de mieux appréhender sa future clientèle. L’étude de marché est donc une projection sur la rentabilité de l’entreprise, et de sa durée d’existence. 

Cela peut vous intéresser : La lithothérapie : qu’est-ce qu’il faut savoir sur cette discipline ?

Vous pouvez obtenir plus d’informations sur le sujet en vérifiant via ce lien. Pour qu’elle soit réussie, l’étude de marché doit prendre en compte :

  • la personnalité des clients ;
  • le type de vêtements recherchés ou appréciés dans le milieu ;
  • les friperies concurrentes et leurs prix.

La considération de tous ces facteurs permettra d’établir un plan d’affaires solide et d’y consacrer un budget conséquent.

A lire également : Flocage sur sweat : quels avantages par rapport aux autres techniques de marquage ?

Trouver l’emplacement idéal

Ouvrir une friperie implique de trouver un local pour y mener son activité. Il doit être situé à un endroit stratégique, visible par tous, et avec un trafic piétonnier important. En ce qui concerne la taille du local, elle doit être choisie selon le nombre de vêtements et accessoires à y mettre. 

L’idéal serait de trouver un local pouvant offrir à la fois un espace pour le stockage et un autre pour l’affichage des vêtements. 

Une fois choisi, le local doit être aménagé convenablement. Ceci afin de créer une ambiance attrayante pour les clients. En cas de doute sur la présentation visuelle, le mieux serait de recourir à l’expertise d’un décorateur d’intérieur.

Effectuer les démarches administratives

Comme pour toute autre entreprise, il est également nécessaire d’obtenir les autorisations avant de débuter la vente des friperies. Ce sont les permis de construction et ceux d’exploitation commerciale. Il peut également être nécessaire de s’enregistrer auprès de l’administration fiscale.

Outre ces autorisations, il est obligatoire de conclure un contrat avec tout client et de détenir un registre de police. L’hygiène des vêtements est également un point à ne pas négliger. Ceux-ci doivent être soigneux pour éviter tout risque sanitaire et les sanctions qui y sont liées.

Trouver des fournisseurs

Monter une friperie est une opération sur le long terme. Il faudrait donc trouver les fournisseurs. Ces derniers peuvent être des magasins de consignation ou des grossistes. 

Afin de faire jouer la concurrence et obtenir le meilleur prix, l’idéal serait de demander des devis. Il peut également être intéressant d’accepter les dons de vêtements des organismes pour diminuer les postes de dépenses et accroître les gains. 

C’est pour cette raison qu’il est conseillé de développer une présence en ligne. De cette manière, il sera plus aisé de dénicher les meilleures opportunités et d’attirer plus de clientèle dans le même temps.